Le changement

Mis à jour : 28 juil. 2020




Je constate que beaucoup de personnes souhaitent le changement, que ce soit professionnel, mode de vie, lieu de vie, et de travail sur soi ou autres. Je me rends compte qu’il y a des points communs quelque soit le sujet du changement . D’abord il y a l'Excitation. Ce besoin de changer avec cette prise de décision qui est plutôt excitante, avec l’attrait de le nouveauté. Le besoin de renouveau. Puis vient la prise de décision en tant que tel et c'est là que commence le gros du travail, car derrière cela, des émotions pas toujours simples à gérer peuvent émerger: comme la peur de ne pas y arriver par exemple, la tristesse de quitter le confort de la routine ... Avec ces émotions il y a souvent un travail à faire d'acceptation que je compare souvent au deuil. Il y a le gros travail d'acceptation, de faire fasse à son passé, le comprendre et de le pardonner, afin de ne pas refaire ce schéma. Car jusqu'à aujourd'hui nous nous sommes construits avec ce passé au sens positifs comme négatif. Le but et de transmuter les éléments négatifs et de voir ce qui résonne toujours en nous à ce jours. (cela peut être des schémas familiaux, des mots d’enfance, situations et autres …). Cette phase d'acceptation est le deuil d'une autre vie. C'est un grand chemin plein d’embûches mais également et surtout de bien être vers un bien être. En gros dans cette phase, il y a des hauts et des bas. Le doigt est mis sur un sujet, chouette on avance mais, ce même sujet revient à la surface quelques temps après et là zut. C'est normal la vie est faite ainsi, lorsque l'on travail un sujet, il refait surface sous une autre forme afin de voir si on a bien compris la leçon, voir comment elle résonne en nous et comment nous s'y faisons face. ( comme un devoir d'école, je connais ma leçon mais vais je réussir ce devoir?).

LES ETAPES des cette phase de d'acceptation


Le choc et le déni de la situation, j'en suis arrivé là ce n'est pas de ma faute, je n'ai pas voulu cela . Personne ne t'a imposé ce travail, personne ne t'impose ton mode de vie, c'est toi seul qui l'a choisi, ce n'est pas ton voisin. Avoir conscience de ce que j'ai choisi. C'est difficile prendre ses responsabilités en mains.

La douleur et la culpabilité. Oui c'est douloureux de changer, mais aussi douloureux de continuer ainsi. Oui je culpabilise, ce qui normal car c'est moi qui est provoqué cela.(directement ou indirectement). Être responsable de ses choix. Accepter de ne pas tout maîtriser. La réalité fait mal, c'est notre égo qui réagit car il c'est construit sur notre vécu passé et à souvent peur de notre avenir. J'ai des doutes, je rêve de mieux et je m'en veux.

La colère. Et bien j'ai le droit d'être en colère, j'ai l’obligation de la faire sortir (cri dans la nature, dessin, chant, danse sport...) car sinon mon corps et mon être sera en souffrance. Cette étape est importante car peu de personne accepte de lâcher cette colère. C'est détruire pour mieux reconstruire. C'est nettoyer le passé pour créer un nouveau futur.

Le Marchandage. Ce n'est pas moi c'est les autres, à cause des autres. Ne pas reporter la faute sur autrui. Je peux le faire mais cela ne sert à rien et en plus ça fait mal. Quitte a avoir mal je prend mes responsabilités et je demande à sortir de ce schéma et demande à couper tous ces liens néfastes à mon bonheur. Dans le marchandage il y a aussi la jalousie, pourquoi moi et pas les autres...

La dépression, la douleur et les larmes. C'est le fait d’avoir accepté mais pas encore intégré. Les larmes sont là pour nettoyer notre cœur, cette douleur est la pour nous rappeler de ne pas recommencer (un enfant qui se brûle ne retouche pas le feu ). C'est le moment de lister ce que je ne veux plus et ce que je souhaitent. C'est également de moment de se faire entourer par ses proches ou de s'isoler pour faire le point, comme un moment de recueillement et d'accueillement.

La reconstruction. C'est ce que je veux vraiment de mieux pour moi. Comment puis y parvenir ? Quel sont mes moyens ? Une chose est sûre , j'ai le droit de vouloir le meilleur pour moi et surtout écouter son cœur et de se projeter.

L'acceptation total. Mon ancienne vie est derrière moi, je l'accepte elle fait parti de mon histoire et je fais face avec. Aujourd'hui j'ai compris la leçon et j 'avance avec cœur vers la vie. Le changement c'est surtout accepter son passé. Des changements on en fait régulièrement, parfois c'est simple, parfois c'est long, parfois douloureux. Chaque jour nous changeons et avançons vers notre évolution, vers notre chemin.

Il est important de vivre ces phases de changements et de deuil, sans ces phases nous recréerons le même schéma, repoussons ce problème de fond. L’intégration de ce changement est important pour notre être et notre cœur.

Prenons notre envol vers une vie de douceur, comme le papillon qui sort de sa chrysalide

Merci la vie

Emilie Energie

31 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout